Les assureurs sénégalais ont réfléchis le 28 et le 29 juin 2018 sur les enjeux stratégiques et économiques de l’assurance et la réassurance des risques pétroliers

La découverte d’importants gisements de pétrole et de gaz à poussé l’association des assureurs sénégalais à se pencher sur la question pour la deuxième fois en réfléchissant sur les enjeux stratégiques et économiques.
Le secteur des hydrocarbures qui entame une nouvelle phase de mutation , ne devrait pas être laissé seul face à ses avantages et ses problèmes, car qui dit investissement doit inclure la prise de risques.
L’assurance des risques pétroliers sera un segment nouveau pour les assureurs sénégalais d’où l’intérêt impératif d’une mise à niveau.
Fort de cela et soucieux de répondre à l’appel du président de la république M.Macky Sall lancé à toutes les forces vives de la nation, ces deux journées de réflexion ont été initié par l’association des assureurs sénégalais sous la direction du président Mouhamadou NOBA.
Ainsi après l’organisation du 06 au 08 février 2018, à l’hôtel Pullman de Dakar sur « Couverture de l’industrie pétrolière : Exploration, Exploitation, Responsabilité Civile, Perte d’exploitation et Réassurance », la direction des assurances du Sénégal, l’association des assureurs du Sénégal et la SENRE ont initiés « Les enjeux stratégiques et économiques de l’assurance et de la réassurance des risques pétroliers ».
Cette réflexion à été mené avec des consultants internationaux et nationaux tels que M.Bachir Dramé, expert en pétrole et la société Appealing Brokerage Consulting ( ABC) et Jardine Lloyd Thompson Group (JLT).
Moments forts d’un véritable débats de fond sur les thèmes qui se trouvent être nouveaux sur le marché sénégalais des assurances comme les risques de l’industrie pétrolière Upstream et Downsrtream et également sur le code pétrolier et les contrats pétroliers, les programmes d’assurances internationaux et leur application locale.
En résolution les assureurs sénégalais projettent de mettre en place un pool, de siéger dans le Cos Petrogaz et de faire des propositions pour la prise en compte des risques pétroliers dans le code pétrolier et le code Cima afin que les assureurs locaux puissent participer et prendre leur part dans la couverture de ces risques après la rétention obligatoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *