Liste des pays par production de pétrole

Carte montrant la majorité des États producteurs, avec notamment les membres de l’OPEP en bleu (depuis 2011, l’Angola et l’Équateur en sont membres, tandis que l’Indonésie l’a quitté).

Historique de la production de pétrole et de gaz de pétrole liquéfié de 1960 à 2008.

La liste des pays par production de pétrolefournit le classement annuel et l’évolution de la production par les différents États. Les statistiques publiées peuvent fournir soit la production de pétrole au sens étroit, c’est-à-dire du pétrole brut avec le plus souvent le gaz de pétrole liquéfié compris, ou au sens large l’« approvisionnement en pétrole », qui comptabilise non seulement le brut, mais aussi plusieurs autres hydrocarbures liquides non pétroliers[n 1], les gains lors du raffinage[n 2] et lors de soutirage des réservoirs de stockage.

Deux unités de mesure sont couramment utilisées pour exprimer cette production, le volume est exprimé en barils par jour (bbl/j) ou milliers de barils par jour (kbbl/j), tandis que la masse l’est en tonnes par an (t/an) ou en millions de tonnes par an (Mt/an). La conversion d’une unité vers l’autre varie en fonction de la densité du pétrole (le brut est un mélange de plusieurs hydrocarbures, certains légers, d’autres lourds), mais une tonne d’équivalent pétrole correspond à 7,33 barils[n 3] et un baril est en moyenne égal à 0,1364 tonne, c’est-à-dire qu’une production d’un baril par jour serait équivalente à celle de 49,8 tonnes par an[2].

La société britannique BP publie chaque année depuis 1952 la BP Statistical Review of World Energy[n 4], qui regroupe des statistiques[n 5] sur l’ensemble des différentes énergies utilisées dans le monde, informations collectées par l’Energy Academy de l’université Heriot-Watt à Édimbourg. L’autre source disponible gratuitement en ligne est l’agence américaine EIA[4], tandis que l’Agence internationale de l’énergie propose des statistiques payantes[5]. Ces données peuvent être complétées par les analyses que l’OPEP publie annuellement dans son World Oil Outlook[6].

2012-2017

Production[n 5] par États en millions de tonnes par an[7]
États 2012 2013 2014 2015 2016
Drapeau de l'Arabie saoudite Arabie saoudite 549,8 538,4 543,4 568,5
Drapeau de la Russie Russie 526,0 531,1 534,1 540,7
Drapeau des États-Unis États-Unis 393,7 448,0 522,8 567,2
Drapeau de la République populaire de Chine Chine 207,5 210,0 211,4 214,6
Drapeau du Canada Canada 182,6 195,0 209,6 215,5
Drapeau de l'Iran Iran 180,5 169,6 174,7 182,6
Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis 154,8 165,5 166,6 175,5
Drapeau du Koweït Koweït 154,0 151,5 150,8 149,1
Drapeau de l'Irak Irak 152,5 153,2 160,3 197,0
Drapeau du Mexique Mexique 143,9 141,9 137,1 127,6
Drapeau du Venezuela Venezuela 139,2 137,6 138,2 135,2
Drapeau du Nigeria Nigeria 117,2 111,5 114,8 113,0
Drapeau du Brésil Brésil 112,1 109,8 122,1 131,8
Drapeau de la Norvège Norvège 87,3 83,2 85,3 88,0
Drapeau de l'Angola Angola 86,9 87,3 83,0 88,7
Drapeau du Qatar Qatar 82,2 80,2 79,6 79,3
Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan 79,2 81,8 80,8 79,3
Drapeau de l'Algérie Algérie 67,2 64,8 68,8 68,5
Drapeau de la Colombie Colombie 49,9 52,9 52,2 53,1
Drapeau d'Oman Oman 45,0 46,1 46,2 46,6
Drapeau de l'Indonésie Indonésie 44,6 42,7 41,2 40,0
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 44,6 40,6 39,9 45,3
Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan 43,3 43,5 42,1 41,7
Drapeau de l'Inde Inde 42,5 42,5 41,6 41,2
Drapeau de l'Égypte Égypte 34,7 34,4 35,1 35,6
Drapeau de l'Argentine Argentine 30,7 30,1 29,7 29,7
Drapeau de la Malaisie Malaisie 29,8 28,5 29,8 31,9
Drapeau de l'Équateur Équateur 27,1 28,2 29,8 29,1
Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam 17,3 17,4 18,1 17,4
Drapeau de la Thaïlande Thaïlande 16,7 16,5 16,3 17,2
Production par groupes d’États en millions de tonnes par an[7]
Groupes d’États 2012 2013 2014 2015 2016
OPEP 1 782,4 1 734,4 1 733,3 1 806,6
Moyen-Orient 1 345,1 1 324,6 1 340,3 1 412,4
OCDE 902,5 954,8 1 042,0 1 087,9
ALÉNA 720,2 785,0 869,5 910,3
Afrique 444,0 431,9 397,5 398,0
Union européenne (à 28) 72,9 68,5 67,2 71,7
Monde 4 119,2 4 126,6 4 228,7 4 361,9

2016

Pendant l’année 2016, l’approvisionnement pétrolier mondial a été selon l’EIA de 97 166 000 barilspar jour, comprenant :

  • 80 622 000 barils par jour de pétrole brut ;
  • 10 685 000 barils par jour de condensats ;
  • 3 293 000 barils par jour d’hydrocarbures liquides non-pétroliers[n 6] ;
  • 2 566 000 barils par jour de gains au raffinage[8].

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *