Mali: deux soldats burkinabé de la Minusma, tués dans une attaque

Deux Casques bleus appartenant à la mission onusienne de maintien de la paix au Mali ont été tués dans deux attaques distinctes, menées samedi, dans les régions de Tombouctou et de Mopti au centre du pays.

Dans un communiqué, rendu public samedi, la mission onusienne (Minusma) a condamné les deux attaques qui ont visé deux de ses bases, à Ber dans la région de Tombouctou et Konna dans la région de Mopti, au centre du Mali. « Je condamne fermement cette attaque brutale qui n’entamera pas notre détermination à appuyer le Mali dans sa marche vers la paix», a déclaré dans ce communiqué, Mahamat Saleh Annadif, représentant spécial du secrétaire général des Nations-Unies au Mali. « Les auteurs de ces crimes doivent être poursuivis et payer pour leurs actes » a-t-il ajouté.

Selon la même source, les forces onusiennes basées à Ber, région de Tombouctou, ont repoussée une attaque, samedi à l’aube. L’attaque a été « lancée simultanément par plusieurs pickups armés de lance-roquettes et de mitrailleuses et d’autres chargés d’explosifs ».Quelques heures après, les Casques bleus basés à Konna, région de Mopti, ont été la cible d’une attaque « à l’engin explosif improvisé». Annadif a présenté ses condoléances aux familles des deux victimes sans préciser leur nationalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *