Quand l’esclavage enrichissait Bordeaux : visite guidée des vestiges du passé trouble de la

À travers ses quatre visites guidées, l’association Mémoires & Partages s’attache à faire connaître le passé peu glorieux de la ville française.

Toujours tiré à quatre épingles, Karfa Sira Diallo n’a pas vraiment le style de l’emploi. Et pourtant, dès qu’il faut pousser un coup de gueule ou soutenir une initiative citoyenne, le « Sénégalo-Aquitain », directeur de l’association Mémoires & Partages, est là, dans la rue et en Facebook live !

 

Parmi ses nombreux combats, il en est un qui lui tient particulièrement à cœur : que soit reconnu le passé esclavagiste de sa ville d’adoption, Bordeaux. Il est vrai qu’en la matière, même si les choses changent, l’ancien port colonial n’a pas fait son mea culpa de la même manière que Nantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *