En Algérie, Saïd Bouteflika, frère de l’ex-président, arrêté avec deux anciens chefs des renseignements

L’ex-président algérien Abdelaziz Bouteflika (gauche) avec son frère Saïd Bouteflika, à Alger, le 10 avril 2009. 

Des sources sécuritaires affirment que Saïd Bouteflika, jeune frère de l’ancien président algérien Abdelaziz Bouteflika, a été arrêté samedi, avec deux anciens chefs des services secrets.

La police algérienne a procédé à l’arrestation du plus jeune frère de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika et a également interpellé les généraux Bachir Athmane, alias « Bachir », et Mohamed Mediene dit « Toufik », deux anciens chefs des services de renseignement, selon des sources sécuritaires.

Saïd Bouteflika, qui a longtemps conseiller le chef de l’Etat, était considéré comme le véritable numéro un de l’exécutif depuis l’accident vasculaire cérébral dont son frère
a été victime en 2013.

« Il est très contesté dans la rue », pointe notre correspondant à Alger, Moncef Ait Kaci, « vendredi dernier, le peuple demandait qu’il soit arrêté ».

Les manifestants qui ont obtenu la démission d’Abdelaziz Bouteflika le 2 avril continuent à se rassembler tous les vendredi pour réclamer un changement de régime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *