Campagne UNESCO sur les VBG: Une première épouse, victime de stérilité,

C’est l’image d’une première épouse, victime de stérilité, qui devient une femme de second plan, victime de stigmatisation. Et pourtant, en 2018, la rencontre des Premières dames d’Afrique à Dakar révélait que 50% des hommes sont également touchés par cette maladie dont les femmes sont les seules à porter le lourd fardeau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *