Contribution sur la situation nationale de M. Abdoulaye Mamadou Guissé Secrétaire général National du parti politique MCSS FULLA AK FAYDA.

La libération de Guy Marius Sagna
et des membres de Nitou Deug est une nécessité democratique suite à l’élargissement du Professeur babacar Diop.

Le mépris des acquis démocratiques sous tend à la limite à une carence existentialiste dans l’art de la perfection d’une république debout et résolument orientée vers l’avenir.

C’est avec regret que Guy Marius Sagna a été lâchement abandonné par le montre Ousmane Sonko et cie qui vaguent à leurs occupations quotidiennes de saint Louis à ziguinchor en passant par Dakar.

Guy Marius Sagna s’est lamenté devant les grilles du palais symbole de la sécurité nationale et de la souveraineté de notre république.
Une lamentation sur la hausse du prix de l’électricité injustifiée. En réalité l’existence de cette ultime voie voire moyen de faire reculer l’inacceptable fait de la démocratie un luxe.

Mais où sont ceux qui , dans le chaud de l’action de Guy Marius Sagna l’envahisseur du palais de la république comparaient ce geste maladroite à un ultime coup d’une révolution réussie. En somme Guy Marius Sagna n’est rien d’autre qu’un solitaire, un « héros » inachevé .
Inachevé est aussi notre modele social et democratique face aux exigences d’un monde qui a changé .

Le Sénégal doit avancer monsieur le président de la république Macky Sall.

Aujourd’hui la peur , le manque de sérénité, et le tâtonnement sous tendent une tension populaire mortifère découlant d’une aspiration populaire en quête de solutions face aux mesures impopulaires puisées dans la corbeille du plan Sénégal émergent ( PSE ).

Oui le PSE ne doit point marcher par le sens de la queue. Ce plan qui fondait en nous un espoir irréversible, s’est soudainement essoufflé et de jour en jour cède du terrain aux slogans creux , dénudés.
Monsieur le Président Macky Sall, les germes d’une destruction du tissu social, économique, democratique et judiciaire ont atteint le coeur de l’inimaginable et du surréalisme.
Un de vos proches déclarait dans un quotidien de la place  » le Président est entouré, mais point épaulé » . Un aveu d’impuissance et un constant d’échec qui présage un avenir du PSE incertain dicté par l’immobilisme et le nombrilisme.
Le poète nous disait qu’il plus courageux de faire la paix que de faire la guerre. La guerre, l’oppression, la dictature sont les armes des faibles.
Nous sommes tous devant un constant d’échec total.
Je demande au président Macky Sall la libération de Guy Marius Sagna et des deux membres du mouvement Nittou Deug à l’image du Professeur Babacar Diop élargi sous la pression universitaire.
Pour conclure,
Je lance un appel solennel au président de la république Macky Sall afin d’asseoir un dialogue fécond porteur de croissance et de plus value :
1/_ Annuler la hausse injustifiée du prix de l’électricité.
2/_ La libération de Guy Marius Sagna et des deux membres du mouvement Nittou Deug.
3/_ Parachever la reconciliation avec le Président Abdoulaye Wade.
4/_ Restaurer la confiance républicaine par la constitution .

La marche du Sénégal est dictée par les éxigences de l’heure et la responsabilité citoyenne.

A bon entendeur salut.

Le Président Abdoulaye Mamadou Guissé Secrétaire général National du parti politique MCSS FULLA AK FAYDA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *