Afrique-DETTE PUBLIQUE : ET SI ON CONVERTISSAIT LA DETTE EN INITIATIVE PAYS PAUVRES TRÈS ATTEINTS PAR LE COVID 19 ( PPTAC ) ?

Confidentiel Afrique publie l’intégralité de la contribution de l’avocat sénégalais et figure emblématique du combat contre les injustices sociales, Me Amadou Aly KANE. Sa robe se glisse sur la pandémie du Covid-19.

DANS L’OPTIQUE D’UNE BONNE PRISE EN CHARGE DES IMPORTANTES DÉPENSES DE SANTÉ LIÉES AU COVID 19 , DES VOIX SE SONT ÉLEVÉES POUR DEMANDER L’ANNULATION DE LA DETTE DES PAYS EN DÉVELOPPEMENT.

NOTAMMENT DES PAYS AFRICAINS.

EN RÉPONSE À CETTE REQUÊTE INCONTESTABLEMENT JUSTIFIÉE, LES BAILLEURS REGROUPÉS DANS LE G20 ONT ACCEPTÉ UN MORATOIRE D’UNE ANNÉE .

CETTE RÉPONSE EST JUGÉE TRÈS INSUFFISANTE PAR UNE LARGE PARTIE DE L’OPINION INTERNATIONALE.

DE FAIT CE MORATOIRE DIFFÈRE LE PROBLÈME MAIS NE LUI APPORTE PAS UNE VÉRITABLE SOLUTION.

IL Y A LIEU AUSSI DE SOULIGNER QU’UNE FAIBLE PARTIE DE L’OPINION AFRICAINE EST HOSTILE À L’ANNULATION CAR ESTIMANT QUE L’ANNULATION NE SERA QU’UN PIS -ALLER DANS LA MESURE OÙ LES GOUVERNEMENTS VONT SE REMETTRE DE PLUS BEL A EMPRUNTER, SANS QUE CET ENDETTEMENT PROFITE AUX POPULATIONS.

POUR ÉVITER LES INCONVÉNIENTS DE CHACUNE DES DEUX POSITIONS ÉVOQUÉES, ON POURRAIT SUGGÉRER LA CONVERSION DE LA DETTE SOUS LA FORME D’UNE NOUVELLE INITIATIVE DITE PAYS PAUVRES TRÈS ATTEINTS PAR LE COVID 19 DITE PPTAC .

UNE INITIATIVE À LAQUELLE SERAIENT ÉLIGIBLES D’OFFICE TOUS LES PAYS ENDETTÉS.

AUTREMENT DIT , AU LIEU DE PAYER LES BAILLEURS , LES ÉCHÉANCES SERONT AFFECTÉS À DES PROJETS VITAUX DANS DES SECTEURS COMME :

LA SANTÉ, L’ÉDUCATION ET LA FORMATION, L’AGRICULTURE, LA PROTECTION DE LA NATURE , LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ…Etc.

LES FONDS SERONT GÉRÉS PAR L’ETAT DÉBITEUR SOUS LE CONTRÔLE DES CRÉANCIERS ET DES REPRÉSENTANTS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE.

AVEC UN TEL MÉCANISME, LA DETTE ANNULÉE SERA UTILISÉE AU PROFIT DES POPULATIONS DU PAYS CONCERNÉS .

UN PEU COMME CE FUT LE CAS LORS DE L’INITIATIVE PAYS PAUVRES TRÈS ENDETTÉS DITE PPTE .

PAR Me Amadou Aly KANE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *