Jean Castex à pied d’œuvre pour former un nouveau gouvernement

Le nouveau Premier ministre français, Jean Castex, le 3 juillet 2020 à Paris.
Le nouveau Premier ministre français, Jean Castex, le 3 juillet 2020 à Paris. © Ludovic Marin, AFP

À la suite de la passation des pouvoirs à Matignon, le nouveau Premier ministre Jean Castex a dit vendredi espérer pouvoir annoncer la formation de son gouvernement avant lundi et prononcer son discours de politique générale « en milieu de semaine prochaine ».

PUBLICITÉ

Jean Castex dit mesurer l’immensité de la tâche qui l’attend. Nommé vendredi pour succéder à Édouard Philippe, le nouveau Premier ministre a affirmé, vendredi 3 juillet, vouloir « aller vite pour désigner le gouvernement le plus vite possible ». Interrogé sur TF1 pour savoir si l’annonce pourrait intervenir avant lundi, il a répondu : « Nous ferons tout pour. »

« Nous y travaillons déjà, je souhaite prononcer mon discours de politique générale au milieu de la semaine prochaine. » Le premier chantier de cet énarque de 55 ans, diplômé de droit public, sera « le plan de relance du pays, la reconstruction en investissant dans des secteurs d’avenir », évoquant notamment l’écologie.

« L’écologie, a-t-il insisté, n’est pas une option, elle est entrée dans toutes les têtes, elle transcende la classe politique. » « Maintenant, comment amplifier ? C’est au cœur des priorités que le président de la République m’a chargé de mettre en uvre. »

Concernant le plan de relance économique, celui-ci « est en cours de préparation » et sera « présenté très rapidement ». Il reposera sur « des choix orientés qui permettent de reconstruire, de gagner en souveraineté économique, d’avoir une France plus économe du point de vue du respect de l’environnement », a affirmé Jean Castex.

« Je suis ici pour chercher des résultats »

Emportez l’actualité internationale partout avec vous ! Téléchargez l’application France 24

Dans un communiqué publié par la municipalité de Prades, petite ville des Pyrénées-Orientales dont il est maire depuis 2008, Jean Castex avait dit mesurer « l’immensité de la tâche qui (l’)attend ».

Sur Twitter, le nouveau locataire de Matignon a précisé sa méthode : « Avant de donner les solutions, je souhaite que l’on en discute avec la Nation, avec les partenaires sociaux, dans les territoires. Nous les associerons le plus possible à la recherche de solutions pour un nouveau pacte social. »

Quant à son style de gouvernance, le successeur d’Édouard Philippe, qui se présente comme un « gaulliste social » et comme un « homme politique local enraciné dans (son) territoire », a indiqué qu’il n’était pas ici « pour chercher la lumière ». « Je suis ici pour chercher des résultats. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *