Actualités bimensuelles : le Covid-19 vu par FinDev

Crédit photo : Ayitey Hammond, concours photo du CGAP 2016.

Toutes les deux semaines, Portail FinDev partage les ressources les plus récentes liées à l’impact du Covid-19 sur l’inclusion financière et la microfinance. Ce bulletin bimensuel comprend un résumé des actualités régionales, suivi des dernières publications, articles de blogs et événements en rapport avec la crise en cours. Vous souhaitez partager du contenu dans notre mise à jour hebdomadaire ? Veuillez le partager directement ici ou contactez-nous. Nous vous invitons également à participer à notre enquête>>.

Ce qu’il s’est passé en Afrique (du 28 juin au 8 juillet)

  • Le Zimbabwe a interdit les services d’argent mobile dans un contexte de crise de la monnaie locale. «Lundi, EcoCash, la plus grande société de paiement mobile, a annoncé que les transactions individuelles et les paiements de factures seraient toujours autorisés.»
  • En Ouganda, les réseaux d’agents partagés permettent aux clients d’accéder aux services bancaires quel que soit l’agent.
  • L’IFC a accordé un prêt de 50 millions de dollars à la First City Monument Bank (FCMB) du Nigéria pour garantir aux PME l’accès au financement pendant la pandémie.
  • La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a lancé un programme de refinancement des institutions de crédit de l’Union économique et monétaire ouest-africaine. Le programme contribuera à répondre aux besoins de liquidité des PME.
  • La Banque centrale d’Ouganda affirme que plus de la moitié des banques commerciales de l’Ouganda se seraient effondrées si la Banque centrale avait ordonné un moratoire sur les prêts de trois mois au début de la pandémie, sur la base des résultats d’un test de résistance qu’elle a effectué.
  • De nouvelles données ventilées par sexe collectées par FinMark Trust (FMT) se concentrent sur les conséquences du Covid-19 sur les moyens de subsistance dans sept pays d’Afrique subsaharienne. Les premières conclusions partagées lors d’un récent webinaire FinEquity montrent que la crise du COVID-19 réduit la résilience des femmes aux chocs.
  • Les banques centrales africaines ont adopté un large éventail de mesures pour atténuer l’impact de la pandémie; 27 ont réduit leurs taux directeurs et offert un soutien en matière de liquidités, tandis que 22 ont autorisé des reports de prêts et des refinancements.
  • La Fondation Grameen Crédit Agricole, le réseau africain de microfinance MAIN, la SIDI et la Fondation ACTES ont créé un consortium pour soutenir 50 IMF africaines en leur offrant des outils d’analyse et de gestion des risques pour les aider à gérer le risque de liquidité et de solvabilité.
  • La perspective d’une récession au Tchad menace la classe moyenne du pays, le taux de pauvreté devant passer de 40 à 43% de la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *