Actualités bimensuelles : le Covid-19 vu par FinDev: Les dernières ressources liées à l’impact du Coronavirus sur la microfinance et l’inclusion financière

Ce qui s’est passé en Afrique (du 9 au 30 juillet)

  • La plupart des PME dirigées par des femmes dans la région risquent d’être fermées définitivement en raison de la pandémie, selon une enquête d’ImpactHER couvrant 30 pays africains.
  • Les agents du CICO (cash-in et cash-out) au Kenya et en Ouganda rapportent que leurs revenus de commissions ont diminué de plus de 40% depuis le début de la pandémie.
  • 37% des Kenyans n’ont pas pu payer leur loyer en mai, selon une enquête du gouvernement.
  • Le réseau de microfinance VisionFund Uganda a mené une enquête sur l’impact du COVID-19 sur les groupes d’épargne dans les camps de réfugiés. Bien que la grande majorité des répondants rapportent un certain niveau de stress financier, 81% des groupes se réunissent toujours et se montrent résilients.
  • Selon un rapport du MSC, 86% des MPME kenyanes ont signalé une baisse de la fréquentation des clients.
  • Une baisse récente de la demande de cacao à la suite de la pandémie de COVID-19 menace un plan de deux des principaux pays producteurs de chocolat, le Ghana et la Côte d’Ivoire, qui aurait garanti un salaire minimum à deux millions de producteurs de cacao.
  • Les efforts visant à atténuer la propagation du COVID-19 ont affecté les opérations des assureurs en Afrique, ainsi que le cycle des produits d’assurance et les bilans.
  • Le Togo a lancé un programme de crédit numérique à taux zéro appelé Yolim pour soutenir les agriculteurs togolais touchés par le COVID-19. Les agriculteurs recevront des bons numériques pour acheter des engrais ou louer des tracteurs.
  • Le groupe de services financiers Absa a lancé la première carte de paiement sans contact de Zambie pour faciliter les paiements sans argent liquide.
  • FINCA Ouganda a lancé une nouvelle campagne intitulée «Tomorrow is Here», offrant de nouveaux produits et des options en ligne aux clients touchés par la pandémie de COVID-19.
  • La Banque africaine de développement a approuvé plus de 41 millions de US dollars de subventions pour Djibouti afin d’atténuer l’impact du COVID-19 sur le pays.
  • Au Nigéria, la National Insurance Commission (NAICOM) a lancé la «NAICOM Academy» pour dispenser une formation sur l’assurance post-COVID-19 à travers l’Afrique de l’Ouest.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *