Etats-Unis : une reprise économique timide et menacée par la persistance de l’épidémie

Donald Trump entend passer en force avec des décrets présidentiels alors que démocrates et républicains ne sont pas parvenus à s’entendre sur un nouveau plan de relance.

Le chiffre est à la fois bon et décevant. Bon, parce qu’il est meilleur que les attentes : les Etats-Unis ont créé en juillet 1,8 million d’emplois tandis que le chômage a reculé de 0,9 point à 10,2 %. Décevant, parce que le redécollage de l’économie américaine patine : les créations d’emplois de juillet sont inférieures à celles de mai (2,7 millions) et surtout de juin (4,8 millions), en raison de la résurgence de l’épidémie de Covid-19.

Le pays a détruit 12,9 millions d’emplois depuis le mois de février, celui-ci s’établissant à 143,5 millions. Au total, 55,1 % de la population a un emploi contre 61,1 % en février. Ces chiffres reflètent une économie qui peine à redécoller, alors que la réouverture à marche forcée de l’économie, à partir de mai, s’est souvent révélée prématurée.

Lire aussi  La création d’emplois chute aux Etats-Unis ; le chômage baisse et s’établit à 10,2 %

Certains Etats ont dû réinstaurer des mesures partielles de confinement tandis que d’autres font preuve de prudence accrue, tel New York, qui a maîtrisé l’épidémie, mais a renoncé sine die à la réouverture des salles intérieures des restaurants. L’épidémie fait rage dans tout le sud du pays, qu’il s’agisse des Etats républicains accusés de laxisme ou de la Californie démocrate qui avait bien géré la situation au début. Au total, les Etats-Unis ont déploré 160 000 morts du Covid-19 et ce chiffre pourrait atteindre 300 000 d’ici à la fin de l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *