« Notre démocratie subit une attaque inédite », déclare le président élu Joe Biden

Des milliers de manifestants favorables au président Donald Trump ont envahi mercredi la colline du Capitole à Washington, plongeant dans la confusion la session du Congrès qui devait confirmer la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle du 3 novembre. Par ailleurs, le Sénat a basculé aux mains du Parti démocrate après la victoire de ses candidats dans les deux sénatoriales en Géorgie.

• Des partisans de Donald Trump sont entrés mercredi 6 janvier dans le Capitole où le Congrès était en train de débattre de la certification de l’élection de Joe Biden à la présidence des États-Unis.

• Dans une vidéo postée sur Twitter, le président américain a appelé ses supporters à « rentrer chez eux ». Le vice-président, Mike Pence, a réclamé de son côté l’arrêt « immédiat » des violences au Capitole.

• La maire de Washington, Muriel Bowser, a ordonné un couvre-feu dans la capitale fédérale tandis que le Pentagone a annoncé le déploiement de la Garde nationale.

• Le président élu, Joe Biden, est intervenu à la télévision et exigé la « fin du siège » du Capitole. « Notre démocratie subit une attaque inédite », a-t-il assuré.

• Les deux sénatoriales en Géorgie, dont le second tour s’était déroulé mardi, ont été remportées par les candidats démocrates, assurant ainsi le contrôle du Sénat à leur parti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *